Réédition ! Le livre témoignage de Roger Ribes mis à jour et amélioré. Préface de G. CHEVALIER, postface de P. SOURZAT

Classé dans : Actualités, Uncategorized | 13

Difficile de faire un condensé de son vécu, de ses expériences et de sa passion dans un livre. Depuis le temps qu’il en rêve, il réalise aujourd’hui un de ses plus grands souhaits. Roger Ribes édite enfin SON livre sur SA trufficulture. Désireux de laisser une trace, de transmettre son savoir et de faire progresser la trufficulture, il partage avec vous son histoire, ses observations, ses conseils pratiques, ses points de vue et ses réflexions. Vous trouverez, dans ce livre, richement illustré avec des photos et des témoignages, les réponses à toutes les questions que vous vous posez ou poserez tout au long de votre parcours de trufficulteur, quelque soit votre niveau ou vos ambitions. Il vous explique simplement et concrètement comment réussir sa trufficulture.

Dans cette nouvelle version, Roger Ribes est cautionné par deux grands hommes de la trufficulture française :
Monsieur Gérard CHEVALIER, qui approuve ses idées dans une belle préface et Monsieur Pierre SOURZAT, qui dans la postface fait l’éloge du travail accompli par Roger Ribes.

Ce livre, tellement utile et très accessible par son écriture simple et précis, est de nouveau disponible. Vous pouvez vous le procurer en nous adressant un mail ou un courrier.
Nina Wollner, 22 boulevard de l’Artiller, 66390 BAIXAS
pepiniere.wollner@gmail.com

Prix du livre 20 euros. Frais d’expédition pour 1 ou 2 exemplaires 6 euros.
Pour tout renseignement complémentaire : Roger RIBES 06 22 29 88 13 ou 
Nina WOLLNER 06 85 54 36 30

13 Responses

  1. Roberto

    Je voulais acheter le livre de Roger Ribes (Italie). Comment devrais-je procéder?

  2. Jacqueline Merzeau

    Monsieur RIBES bonsoir,
    c’est un réel plaisir que de lire et relire l’ouvrage qui caractérise la passion des expériences que vous avez conduites, pour arriver a démystifier, les secrets de la nature qui conduisent tous les facteurs, cette alchimie qui donne naissance a ce merveilleux champignon qu’est la truffe.
    magnifique cette passion emprunte, doté d’une partie, la petite lumière qui clignote, et qui donne le résultat.
    animé par votre passion,
    les générations qui suivrons aurons l’occasion d’allonger le processus!!!!
    Bravo Monsieur Ribes, ainsi qu’a votre épouse qui a su être à vos côtés
    JM

    • nina_wollner

      Bonjour,
      Les 500 exemplaires du livre sont maintenant vendus. Nous allons rééditer le livre en apportant quelques améliorions, parution prévue cet été.

    • nina_wollner

      Bonjour,
      Nous avons constaté sur nos parcelles ainsi que chez des trufficulteurs dans plusieurs régions en France, que les plantations en mixte brûlent plus tôt, produisent plus tôt et en plus grande quantité que les arbres plantés seuls. Ce n’est pas forcément le cas chez 100% des trufficulteurs donc celui qui n’a pas d résultat va en effet dire que cela n’apporte rien. Cependant, nous avons plus de résultats positifs que négatifs. Après, à chacun de se faire un avis et ses propres essais.

  3. CHapeau Marie-rose

    Bonjour
    Je voudrais acheter le livre de Monsieur Roger Ribes comment doit je faire ?
    Bien cordialement

    Mrose chapeau

    • nina_wollner

      Bonjour,
      La nouvelle édition enrichie du livre de Monsieur Ribes sera disponible début octobre. Je vous contacterai par mail.
      Bien cordialement,
      Nina Wollner

  4. SergeC

    Bonjour,
    En réponse à la phrase sibylline de M.Michel F. concernant la plantation de plants mixtes.
    Du point de vue scientifique, cette technique est facilement compréhensible, même pour un novice…
    Les échanges de flux entre les végétaux via les ifs mycéliens ont été prouvés depuis longtemps. Je me souviens d’un essai en laboratoire, où grâce à un marqueur radioactif en l’occurrence le strontium, qu’un transfert a été mesuré entre deux plants, malgré des obstacles mis en place pour séparer artificiellement les deux individus.
    En premier lieu, un plant non inoculé a été mis en place d’un coté et de l’autre coté un plant inoculé par un champignon avec adjonction du strontium. Il s’est avéré que très peu de temps après, il a été détecté du strontium dans le plant témoin. En évidence, ce transfert n’a été possible que via le mycélium alors qu’il était impossible à l’eau, de passer du coté mycorhizé à l’autre coté non myco. Ces échanges se font également pour l’eau et permettent une alimentation hydrique d’un plant à l’autre.
    Dans le même ordre d’idée, le fait d’avoir des types d’enracinement différents permet d’avoir une alimentation hydrique dans tout le massif de sol exploité par les racines. Ce qui implique bien sur d’avoir une irrigation raisonnée pour conserver le maximum de truffettes sur les arbres en productions.
    Merci Roger pour ce recueil…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *